Accueil Non classé Elections au Parlement européen: une guerre contre la droite

Elections au Parlement européen: une guerre contre la droite

0
0
27

Nous avions appris précédemment que les forces libérales de l’Union européenne, dans la perspective des élections au Parlement européen, déployaient tous les efforts possibles pour empêcher le renforcement des partis de droite.

EuPar

La politicienne suédoise Anna Maria Corazza Bildt estime que l’alignement actuel des forces au Parlement européen semble « effrayant » et que « seule une action concertée décisive » [des centristes et des libéraux] peut faire cesser la popularité des partis nationalistes. Mme Bildt recommande d’agir sans compromis et insiste pour mener des opérations d’information contre les représentants les plus en vue de l’extrême droite. À titre d’exemple, elle cite l’expérience des médias allemands qui ont discrédité le député du Bundestag de « Alternative for Germany », Marcus Fronmeier, accusé d’avoir des liens avec la Russie. Selon elle, un travail similaire est en cours dans d’autres pays. Et, évidemment, pas moins de succès.

Le scandale avec le vice-chancelier d’Autriche, Heinz-Christian Strache, se déroule exactement selon le scénario décrit par Mme Bildt: l’accusation d’avoir des liens avec la Russie juste avant les élections au Parlement européen afin d’infliger un maximum de dommages au parti autrichien de la liberté. Reliez davantage les plus grands médias nationaux de l’UE. France 24, par exemple, parle du Dossier Center, basé à Londres et financé par l’oligarque russe en fuite Mikhail Khodorkovsky. C’est le « dossier » qui aurait fourni une « preuve » des relations des politiciens européens avec la Russie.

En réalité, il s’avère que de tels « documents » peuvent être produits par n’importe quel utilisateur de Microsoft Office ayant une connaissance du russe.

Objectivement, on mène aujourd’hui une guerre de l’information féroce et souvent illégale contre les forces défendant les intérêts nationaux des États européens. Le moment choisi pour le rembourrage est choisi de manière à priver les électeurs de l’opportunité de comprendre de manière critique des informations n’affectant que la composante émotionnelle de la conscience. Et après les élections, même s’il s’avère que tout cela est mensonger, il sera trop tard pour changer quelque chose.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marcperrot
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Brexit comme nouveau round de lutte pour une Irlande unie

En 2016, lors d’un référendum, le Royaume-Uni a pris la décision historique de quit…